BIO

La traduction performative: la traduction comme réécriture complexe

Je suis chercheuse en traductologie, avec un bagage en nouvelles technologies et en arts visuels. Après des premières études en traduction, je me suis orientée vers la communication, puis les nouvelles technologies, tout en exerçant diverses activités artistiques et en organisant des événements culturels.

En 2015, j'ai entrepris un doctorat en traduction à l'Université de Montréal.

Mon parcours atypique (existe-t-il un parcours typique?) a nourri mes intérêts de recherche et m'a portée à m'intéresser aux processus traductionnels dans les univers transmédiaux, tout particulièrement via la performance.

Que traduit-on à la ville ou sur scène par l'expression linguistique, corporelle, l'habillement, etc.?

Que représente ce que l'on (re)présente?

Quelles dynamiques de pouvoir ou de production de savoir répète-t-on, refuse-t-on ou fait-on disparaître en représentation?

J'utilise un approche transdisciplinaire, inspirée par la pensée complexe, qui combine la traductologie (l'étude de la traduction), l'imagologie (l'étude des représentations nationales et culturelles), et les études de performance.

CanalesPhoto2.jpg

Photo: Nadia Zheng.